Un chargeur pour les gouverner tous ?

0 Comment

un chargeur pour smarpthone et tablette au format prise simple, provenant de Cellular Line c’est un compagnon bien pratique pour tous les geeks ! Qui comme moi, ont plusieurs terminaux entre les mains et qui ont tous besoin de charge régulièrement.

chargeur seul

Un téléphone, une tablette, une caméra et des joujous électroniques type liseuse, perche à selfie, enceinte Bluetooth, batterie d’appoint, bracelet et montre connectés et je ne sais quoi encore, sont autant d’outils dont mon quotidien nécessite l’usage. Mais à usage d’électronique mobile rime une autonomie et donc un passage – toujours inopportun, avouons-le – par la recharge. Les batteries d’appoint sont une bonne solution, mais qui ont aussi leurs limites, par définition. Que ceux qui ont oublié de recharger leur batterie d’appoint lève la main ! 😉

comparaison chargeur

Le moment de la recharge n’est ainsi pas une mince affaire. En déplacement aussi bien qu’en classe, on a pas toujours à disposition, ni plusieurs prises, ni tous les chargeurs afférents. Toutefois, la plupart des terminaux utilisent aujourd’hui les ports USB comme départ de charge de fait, un simple chargeur d’iPhone dans la poche résout pas mal de soucis mais lorsque l’on veut charger plusieurs terminaux, on est bien bête (quoi ? Du vécu nannnnn !!!). La solution se trouve dans le chargeur multiple !

Ports chargeur

Équipé de deux ports, l’un est prévu pour les smartphones et envoie 1A, l’autre, pouvant charger une tablette envoie 2.1A. Notons que ce n’est pas parce qu’il y a écrit smartphone et tablette que l’usage de charge se limite à ces terminaux…

Sa petite taille lui permet de n’occuper qu’une seule prise, ne débordant pas sur les autres (précieux) ports :

Chargeur branch

De la même façon, sa taille lui permet d’être glissé dans un sac ou même une poche. Il ne reste alors qu’à penser aux câbles universels (je pense au micro USB et mini USB qui sont les plus répandus) et au(x) câble(s) propriétaires pour iPod/iPhone/iPad pour ceux qui sont pommés (je n’ai pas écrit paumés qu’on se le dise).

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :